Jacynthe Véronneau

Élevée sur une ferme de bovins selon les valeurs traditionnelles, Jacynthe accorde une grande importance à la famille et à sa communauté. Preuve de cette solidarité familiale : son père, bien que sourd, assiste à chacun de ses spectacles. Grâce à la maturité de son timbre de voix, elle démontre un registre vocal assez impressionnant. C’est d’ailleurs en chantant dans les églises qu’elle développera un gôut assez prononcé pour la musique gospel. Elle admire beaucoup Ray Charles, Nat king Cole, Etta james et plusieurs autres.

Le passage à l’adolescence, comme pour la majeure partie d’entre nous, n'a pas été facile à surmonter pour la jeune chanteuse qui a vécu beaucoup d’intimidation, tant physique que verbale. Elle cessera donc de pratiquer toute forme d’art de la scène, dans lesquelles elle excellait. Elle sombra dans un épisode d’anorexie sévère. La dirigeante de la chorale dans laquelle elle chantait, décida donc de l’inscrire dans un concours de chant, croyant qu’en la valorisant, cela puisse l’aider. Elle participe alors au Gala Révélation au théâtre St-Denis de Montréal où elle se rendit jusqu’en finale. Après avoir été ovationnée à ce concours en 2009, elle pense que le chant va la sauver. Elle fonde donc tous ses espoirs dans son audition de Star Académie, où elle n’est pourtant pas sélectionnée. Jacynthe est hospitalisée pendant deux mois. Elle dépérit et n’a plus le goût de rien. Un jour, sa mère lui apporte son petit clavier pour qu’elle recommence à en jouer et à chanter. Les infirmières découvrent son talent et l’encouragent à continuer. Même les médecins s’arrêtent parfois à sa chambre pour l’écouter. Tranquillement, elle renoue avec la musique.

Après s’être sortie de cet enfer, Jacynthe trouve que la vie est belle. Elle veut, grâce à sa voix, transmettre un message à toutes les filles: n’essayez pas de plaire aux autres, faites ce qui vous plait! Jacynthe s’inscrit à des cours de chant et participe à des concours tels que l’Étoile montante, pour lequel elle est sélectionnée parmi les quatre finalistes qui ont chantés dans le cadre des Francofolies. Ayant une envie encore plus grande de la scène, Jacynthe tentera sa chance en participant aux auditions de la plus populaire émission de téléréalité québécoise qu’il y aura en 2013 ; La Voix. Une production réalisée à travers le globe! Parmi les 5000 auditionnés,  la jeune estrienne se taillera une place de choix en brisant la glace parmi tous les candidats. Lors de la première émission, Jacynthe fût la première que le public vit monter sur scène et performer. Elle a su convaincre le jury de son talent haut la main; les quatre coachs (Arianne Moffat, Marie Mai, Marc Dupré et Jean-Pierre Ferland) se sont retournés. Pour cette audition réussie, Jacynthe a choisit d'interpréter Animal à sa manière "punchée". Choisissant Marie Mai pour coach, de par son exemple de force et de persévérance, Jacynthe se rendra jusqu’en demi finales, laissant dans le coeur des Québécois le souvenir de l’une des meilleures prestations de la saison (selon les dires de Stéphane Laporte et de Marie Mai), en interprétant l’un des plus grands succès des Beatles; Let it be. 

2014 s'annonce une année marquante pour l'envol de la carrière de Jacynthe. Son premier album Pour ma liberté est sorti le 10 février dernier sur toutes les plateformes digitales et elle s'apprête à recommencer les auditions à l'aveugle, cette fois à The Voice France. 

 

 

Images de presse

Médias sociaux

Contact

Olivier Simard
Relationniste
Agence Tonik
Tél: (514) 788-2123
osimard@tonik.ca


Émilie Rodgers
Attachée de presse
Agence Tonik
Tél: (514) 788-2123
erodgers@tonik.ca